Etude sur les plans inclinés pour la présentation des textiles

Etude sur les plans inclinés pour la présentation des textiles

Thalia Bajon-Bouzid – Raphaëlle Déjean Restauratrices de textiles indépendantes
Cécilia Gauvin, Ingénieure matériaux et docteur en mécanique et génie civile
Leïla Sauvage, Doctorante en ingénierie aérospatiale
Gilles Tournillon, Restaurateur de support bois-ébéniste spécialiste des vitrines climatiques

Il est recommandé de conserver et d’exposer les textiles patrimoniaux à plat pour réduire au maximum les tensions qu’ils subissent. Or si l’on se place du point de vue du public, par exemple, et en fonction du format de l’oeuvre, de l’espace de la vitrine et du recul prévu dans la salle d’exposition, une présentation à la verticale est le plus souvent privilégiée.
Notre étude a porté sur une vingtaine de revêtements cités dans la littérature, ou habituellement employés pour réaliser les montages de textiles sur supports rigides. Deux de ces revêtements ont été sélectionnés pour leurs propriétés et afin d’être soumis à un suivi par monitoring selon deux inclinaisons (45° et 75° par rapport à l’horizontale). L’objectif était de déterminer si les supports d’exposition inclinés peuvent offrir un compromis intéressant et si le type de revêtements placés sur ces supports a une réelle incidence sur la réduction des tensions exercées sur les oeuvres.

No Comments

Post a Comment