Comparaison matérielle de trois tapisseries provenant des manufactures royales françaises du XVIIIe siècle par des analyses sans contact

Comparaison matérielle de trois tapisseries provenant des manufactures royales françaises du XVIIIe siècle par des analyses sans contact

Hortense de la Codre, Doctorante – IRAMAT-CRPAA (UMR 5060 CNRS / Université Bordeaux Montaigne)

 

A la fin du XVIIe siècle en France, et suite à une réorganisation par Colbert, les Manufactures d’Aubusson des Gobelins et de Beauvais, obtiennent le titre de Manufacture Royale de Tapisserie. Ce titre nouvellement acquis donne lieu à la mise en place de nombreuses règles concernant la qualité des matériaux employés dans les oeuvres produites, un contrôle de ladite qualité exercée par des inspecteurs de la Couronne et des peintres cartonniers de renom envoyés pour travailler dans les Manufactures, entrainant la naissance des Tapisseries de Grand Teint.
Cette étude propose donc de comparer les matériaux employés dans les trois Manufactures au travers de trois tapisseries datant du milieu du XVIIIe siècle provenant chacune de l’une des Manufactures Royales. Pour permettre l’étude de ces tapisseries de haute qualité, un nuancier de plus de 600 références basées sur les recettes issues de traités du XVIIIe siècle a été créé. Les spectres de référence de ces échantillons ont ensuite été enregistrés avec plusieurs méthodes d’analyse non-invasives (HSI-VIS-NIR, FORS, LEDμSF…) créant une base de données qui sera ensuite comparée aux spectres enregistrés sur les tapisseries étudiées permettant ainsi l’identification des matériaux employés à l’époque.
Les analyses ont par exemple révélé des différences dans l’utilisation des textiles entre les Manufactures. Les observations faites sur les choix esthétiques, techniques et d’usage des colorants soulèvent autant de questions sur les différences de réalités économiques et artistiques entre les Manufactures. La confrontation des sources historiques d’archives à la réalité matérielle rendue accessible grâce aux données analytiques obtenus in situ sur les trois tapisseries permettra d’enrichir nos connaissances sur l’usage des colorants, fibres et mordants.

H. de La Codre1,2, R. Chapoulie1 , L. Servant2 , A. Mounier1
1 IRAMAT-CRPAA (UMR 5060 CNRS / Université Bordeaux Montaigne) Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie Maison de l’Archéologie 33 607 Pessac – France
2 Institut des Sciences Moléculaires (UMR 5255 CNRS/Université de Bordeaux) 33405 Talence – France

No Comments

Post a Comment