« Teintures naturelles ou colorants de synthèse ? »

Date et lieu : Mercredi 19 décembre de 18 h à 20 h

Lieu : Institut national d’histoire de l’art, Auditorium Colbert

Adresse : entrée 2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs, 75002

Plan et accès sur le site de l’INHA : https://www.inha.fr/fr/l-institut/informations-pratiques/acces-et-horaires.html

Programme du 19/12 : Quels nuanciers chromatiques pour quels clients ? Manuels et livres d’échantillons en Languedoc

Frappants visuellement, les manuels et livres d’échantillons qui ont été conservés racontent des histoires hautes en couleurs : celle de la teinture, celle des modes en matière de couleurs et celle des noms choisis pour désigner les couleurs comme chair pâle, musc, fleur de coing.

Maître-teinturier à Saint-Chinian en Languedoc, commune connue pour être l’un des principaux centres de production d’un type de drap de laine fin exporté vers l’Empire ottoman, Antoine Janot (1700-1778) est l’auteur de trois mémoires sur la teinture conservés aux Archives départementales de l’Hérault. Le plus conséquent d’entre eux, daté du 31 mai 1744 est tout à fait exceptionnel. Comprenant 59 échantillons, ce manuscrit décrit les procédés de teinture pour 65 couleurs et nuances de couleurs distinctes. Il constitue le plus ancien recueil connu de recettes de teinture sur laine précises, complètes, illustrées d’échantillons et organisées systématiquement, dans l’ordre des opérations techniques permettant d’obtenir toutes les gammes de coloris de grand teint.

Le Mémoire d’Antoine Janot sera exceptionnellement présenté en direct au public lors de la conférence.  

Intervenantes :

Dominique Cardon, directrice de recherche émérite au CNRS (CIHAM/UMR 5648, Lyon)

Fanny Reboul, directrice adjointe (Archives départementales de l’Hérault, Montpellier)

Dominique Cardon nous présentera également, à l’issue de la conférence, le travail de teinture qu’elle a mené ces deux dernières années “Sur les traces bleues d’Antoine Janot” avec Hisako Sumi, David Santandreu, Aboubkakar Fofana, Charlotte Kwon et Tim Mc Loughlin, à partir des recettes d’Antoine Janot et de différentes sources végétales d’indigo sur une étoffe de laine proche de celle qu’utilisait les manufactures du XVIIIe siècle.

Aucune réservation n’est nécessaire, entrée dans la limite des places disponibles.


Au cours d’une journée d’étude au sein de l’atelier du peintre Eugène Delacroix, interrogez-vous sur le rôle de l’atelier, comme lieu de création et d’expérimentation au cœur de la vie et de l’œuvre des artistes et écrivains du XIXème à nos jours.

Retrouvez toutes les informations sur le site du musée : www.musee-delacroix.fr

Consultez le programme détaillé en cliquant ici


Le Centre de recherche et de restauration des musées de France organise en région un cycle de journées d’étude sur la conservation-restauration des œuvres d’art.

Les deuxièmes journées se dérouleront au Musée d’arts de Nantes les 15 et 16 novembre 2018.

Vous trouverez ici le programme détaillé.
Pour vous inscrire, il vous suffit de suivre le lien suivant :
https://museedartsdenantes.nantesmetropole.fr/colloque-restauration

Retrouvez également tous les détails sur le site du C2RMF, en cliquant ici.

 


Nous sommes heureux de vous convier à la prochaine édition du Festival International des Textiles Extra ordinaires (FITE) qui se tiendra du 18 au 23 septembre prochain à Clermont Ferrand. Vernissage public au musée Bargoin le lundi 17 septembre à partir de 19h00.

Porté par HS_Projets, la Ville de Clermont-Ferrand et le musée Bargoin, l’édition « Déviations »  voyagera courant 2019 en Roumanie dans le cadre des Saisons Croisées France Roumaine.

Nous vous invitons à découvrir le programme du FITE ici :

http://fite.hs-projets.com/programme-du-fite-2018/


La ville de Moissac organise une journée d’études consacrée au dessalement des pierres en oeuvre, mettant en regard le travail de restauration effectué à  l’abbatiale Saint-Pierre de Moissac avec d’autres chantier français et européens.

Plus d’informations sur la page de la Drac Occitanie

Retrouvez également le Programme prévisionnel ainsi que le bulletin d’inscription à renvoyer  au service patrimoine de la ville de Moissac avant le 30 septembre 2018 : conservation.patrimoine@moissac.fr


Colloque international,
Paris, 17-18 juin 2019

Un appel à communications est initié sur la thématique :
Réparations, de la préhistoire à nos jours : cultures techniques et savoir-faire

Les propositions (max. 1000 signes) accompagnées d’un CV devront être envoyées
au plus tard le 30 septembre 2018 aux adresses suivantes :
liliane.perez@wanadoo.fr et larisazakharova@gmail.com.

Les communications et les discussions auront lieu en français ou en anglais.
Le colloque donnera lieu à une publication.

« La réparation est un moment particulier de la « biographie d’un objet » (Appadurai, Kopytoff), qui, sorti du circuit du marché lors de son achat, revient dans le monde des échanges à la suite d’un accident, de l’usure ou d’un défaut, en raison des pénuries ou des engagements politiques en faveur de la consommation durable…
Les réflexions renouvelées depuis une génération sur la restauration des objets techniques dans les musées accompagnent les interrogations sur « la vie des objets » en posant la question de la limite entre l’intervention réparatrice et la préservation de traces d’usages, limite qui marque la distinction entre objet fonctionnel (réparation) et objet d’art (restauration) /…
…\ Ce colloque propose d’interroger l’évolution des pratiques et des cultures de réparation dans la longue durée, dans la perspective globale et comparative. Une approche par aires géographiques doit permettre de repérer des circulations de savoir-faire de réparation d’une région à une autre. Il s’agit d’examiner les lieux de réparation (des manufactures, des usines, des docks et des cales, des ateliers, des clubs, des cafés, des garages, chez soi, etc.), les figures du réparateur (de l’amateur jusqu’au professionnel), les manières dont on envisage la fonctionnalité des objets lors des réparations (réparation comme restauration ou réparation comme transformation), et les savoirs pratiques mobilisés. L’objet est au cœur de notre démarche – sa matérialité, ses circulations, sa biographie, permettent de saisir les contextes culturels dans lesquels inscrire la réparation. »

Retrouvez l’intégralité de l’appel à communication, une bibliographie indicative et la composition du comité scientifique dans le document suivant :

 Les réparations, de la préhistoire à nos jours : cultures techniques et savoir-faire


Le prochain séminaire du C2RMF aura lieu le lundi 25 juin 2018 à 14h30 dans l’amphithéâtre Palissy. Nathalie Bruhière et Alexandra Gérard nous présenteront un exemple de restauration fondamentale avec la Pietà du musée d’Art et d’archéologie de Senlis.

Vous trouverez une description plus détaillée en cliquant ici.

En raison du plan vigipirate alerte attentat, les mesures de sécurité sont renforcées.
Les personnes extérieures au C2RMF sont priées de bien vouloir annoncer leur venue, d’ici le vendredi 22 juin, en écrivant à marie.lionnet@culture.gouv.fr.
Sans cela, l’accès ne sera pas autorisé par les personnels d’accueil.
Le C2RMF vous remercie pour votre compréhension.



Cycle de conférences, exposition dossier et portraits écrits dans le
cadre de l’Année européenne du patrimoine à Saint-Martin-aux-Bois

Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine, la FFCR (Fédération Française des professionnels de la Conservation-Restauration) propose une série de conférences, expositions et portraits  :

La réception ou l’inauguration d’une œuvre ou d’un objet conservé, étudié, ou restauré est l’ultime épisode d’une longue chaîne de mesures et d’actions impliquant plusieurs collaborations et partenariats.

C’est généralement cet aboutissement qui est célébré par les institutions ou les médias. La fédération française de professionnels de la conservation-restauration a voulu lever le voile sur les différentes étapes de cette chaîne et se propose de raconter cette histoire.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Patrimoine culturel sans jamais oser le demander ? Besoins, diagnostics, discussions, choix et prises de décision, interventions, amélioration des connaissances…

Découvrez les événements organisés par des professionnels engagés, dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine dans les programmes qui seront mis à jour au long de cette année « événement » : conférences / exposition-dossier / portraits

Retrouvez-nous à Saint-Martin-aux-Bois dans l’Oise pour le premier cycle.

Renseignements et inscriptions :
http://www.ffcr.fr/des-objets-et-des-hommes


CONSERVER ET RESTAURER LE PATRIMOINE CULTUREL : DES MÉTIERS ET DES PRATIQUES EN ÉVOLUTION – Jeudi 29 et vendredi 30 mars 2018 – Auditorium de la Cité de l’architecture & du patrimoine – 7, avenue Albert de Mun, 75016 PARIS

La Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture organise, en partenariat avec la Cité de l’architecture et du patrimoine et l’Institut national du patrimoine, les huitièmes journées professionnelles de la conservation-restauration des biens culturels.

Le fil conducteur du thème de cette année 2018 est centré sur l’exercice des métiers indispensables aux mesures et actions de la conservation-restauration : formation initiale, adaptation de la formation à la réalité du terrain, évolutions des pratiques, évolution du métier en terme de compétences, place du métier dans le processus de conservation-restauration du patrimoine culturel, enjeux pour l’avenir…

Après une introduction historique du sujet, ces journées rassembleront de multiples témoignages sur l’évolution des métiers : transformation des pratiques, au regard notamment de nouveaux patrimoines, développement de nouvelles compétences voire de nouveaux métiers, modification de la commande et de l’économie de la conservation-restauration, perspectives et évolution des besoins en matière de formation.

Table ronde et études de cas permettront à une quarantaine d’intervenants de s’exprimer et de présenter leurs expériences dans tous les métiers (architectes, conservateurs, entreprises, ingénieurs, régisseurs, restaurateurs…) et dans tous les champs patrimoniaux (archéologie, archives, musées, bibliothèques, monuments historiques…).

Retrouvez le programme complet en cliquant ici ou sur le site du ministère de la Culture.

Inscription obligatoire sur le site de la Cité de l’architecture et du patrimoine.