ANTICIPEZ ! Connaître, prévoir, agir en conservation-restauration – Jeudi 21 et vendredi 22 mars 2019 à l’auditorium de la Cité de l’architecture & du patrimoine, 7 avenue Albert de Mun – 75016 Paris

Organisées par la Direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture en partenariat avec la Cité de l’architecture et du patrimoine et l’Institut national du patrimoine, les neuvièmes journées professionnelles de la conservation-restauration réuniront une trentaine d’intervenants qui feront état de leurs expériences et de réalisations récentes, dans tous les champs patrimoniaux (archéologie, archives, musées, bibliothèques, monuments historiques…) tant sur le patrimoine ancien que contemporain.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Ministère de la Culture (cliquez ici).

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site de la Cité de l’Architecture
et du patrimoine (cliquez ici)
, où se déroulent ces journées.


Dans le cadre du projet européen CHANGE – Cultural Heritage Analysis for New Generations – la Haute Ecole Arc Conservation-restauration, située à Neuchâtel offre deux postes de doctorant de trois ans (Septembre 2019 à Août 2022). Le poste « ESR 11 – materials analysis » peut intéressé un CR diplômé du Master. Les candidatures doivent être adressées à la HE-Arc avant le 15 février 2019.

Vous trouverez ci-dessous les liens vers les annonces :

– ESR11-Material analysis: this project focuses on the study of the formation of metal soaps on painted metal. The research team will develop a methodology based on multi-modal analyses for the assessment of the different factors related to the degradation processes.

– ESR15-Imaging Techniques: Imaging techniques will be used to detect and monitor in a non-invasive way either the early stage formation of oxide films and patina on historical metal artefacts or ageing of a superficial varnish covering them in combination with existing invasive techniques such as electrochemical / spectroscopic studies and examination of materials on cross-sections.

Application deadline: February 15th 2019


Le Groupement REMPART Île-de-France et le Laboratoire de recherche des monuments historiques s’associent pour proposer un colloque international sur Le Plâtre en construction.

Ce colloque souhaite réunir des paroles d’individus, d’associations, d’artisans, de techniciens, de scientifiques, de chercheurs, d’universitaires, d’industriels intéressés par les problématiques du plâtre en tant que matériau de construction. Nous souhaitons rassembler des spécialistes du plâtre au-delà des frontières pour mieux comprendre l’histoire et l’évolution de l’usage de ce matériau en extérieur et pour réfléchir ensemble aux perspectives qu’il offre à travers les différentes actions présentées et les nombreuses réflexions européennes en cours actuellement.

Ce colloque se tiendra du mardi 26 février au vendredi 1er mars 2019, à la Bergerie Nationale, Rambouillet (78).

Retrouvez toutes les informations, le programme et le lien d’inscription sur le site : http://leplatreenconstruction.fr/




Au cours d’une journée d’étude au sein de l’atelier du peintre Eugène Delacroix, interrogez-vous sur le rôle de l’atelier, comme lieu de création et d’expérimentation au cœur de la vie et de l’œuvre des artistes et écrivains du XIXème à nos jours.

Retrouvez toutes les informations sur le site du musée : www.musee-delacroix.fr

Consultez le programme détaillé en cliquant ici


Le Centre de recherche et de restauration des musées de France organise en région un cycle de journées d’étude sur la conservation-restauration des œuvres d’art.

Les deuxièmes journées se dérouleront au Musée d’arts de Nantes les 15 et 16 novembre 2018.

Vous trouverez ici le programme détaillé.
Pour vous inscrire, il vous suffit de suivre le lien suivant :
https://museedartsdenantes.nantesmetropole.fr/colloque-restauration

Retrouvez également tous les détails sur le site du C2RMF, en cliquant ici.

 


Les rencontres 2018 de la SFIIC auront lieu les 4 et 5 octobre 2018, à Marseille.
Retrouvez toutes les informations et inscrivez-vous sur la page dédiée.

La diversification des champs patrimoniaux ces dernières décennies et celle –concomitante– des matériaux, des lieux et des processus de production incitent à porter un autre regard sur les biens culturels et leurs histoires matérielles.

Ces composantes originelles de la production d’un objet – artistique ou non – devenu ou à devenir patrimonial, apparaissent aujourd’hui comme des clefs de compréhension et de réflexion pour assurer une conservation-restauration adaptée.

La SFIIC en partenariat avec le MUCEM, le CICRP et le Musée de la Musique, Cité de la musique-Philharmonie de Paris souhaite ouvrir les portes de ces Atelier(s) d’artiste(s) et s’interroger sur ce qu’ils peuvent nous apporter comme information pour des interventions futures, ce qu’il faut conserver, transmettre, documenter et quelles connaissances sont nécessaires notamment face à des matériaux particuliers, hors des champs artistiques traditionnels pour assurer leur conservation et celle de leur mise en œuvre.

Lieux et processus de production aussi divers que l’espace public, l’atelier d’artiste ou d’artisans, les manufactures…, et les enjeux pour leur conservation….. Quels en sont aujourd’hui les implications et applications en conservation-restauration ?
Espace par excellence où l’on établit et perfectionne des matériaux dans des utilisations réfléchies et parfois inspirées, là où s’affirment et se transmettent des savoir-faire : autant qu’un conservatoire, il est un foyer de progrès, de rayonnement.

Retrouvez toutes les informations pratiques, le programme et le formulaire d’inscription à ces journées sur la page dédiée : Les rencontres de la SFIIC 2018

Les droits d’inscriptions à ces rencontres sont de 80 euros.
Ils comprennent l’accès aux communications, les visites, les buffets de midi et les pauses café ainsi que les actes publiés début 2019.

Les adhérents de la SFIIC en sont exonérés néanmoins l’inscription est obligatoire pour tous.

Si vous souhaitez adhérer à la SFIIC à cette occasion (sous réserve de l’acceptation de votre dossier), ou renouvelez votre cotisation pour 2018, il est encore tant !
Rendez-vous sur la page consacrée aux adhésions avant de finaliser votre inscription.


La ville de Moissac organise une journée d’études consacrée au dessalement des pierres en oeuvre, mettant en regard le travail de restauration effectué à  l’abbatiale Saint-Pierre de Moissac avec d’autres chantier français et européens.

Plus d’informations sur la page de la Drac Occitanie

Retrouvez également le Programme prévisionnel ainsi que le bulletin d’inscription à renvoyer  au service patrimoine de la ville de Moissac avant le 30 septembre 2018 : conservation.patrimoine@moissac.fr


Colloque international,
Paris, 17-18 juin 2019

Un appel à communications est initié sur la thématique :
Réparations, de la préhistoire à nos jours : cultures techniques et savoir-faire

Les propositions (max. 1000 signes) accompagnées d’un CV devront être envoyées
au plus tard le 30 septembre 2018 aux adresses suivantes :
liliane.perez@wanadoo.fr et larisazakharova@gmail.com.

Les communications et les discussions auront lieu en français ou en anglais.
Le colloque donnera lieu à une publication.

« La réparation est un moment particulier de la « biographie d’un objet » (Appadurai, Kopytoff), qui, sorti du circuit du marché lors de son achat, revient dans le monde des échanges à la suite d’un accident, de l’usure ou d’un défaut, en raison des pénuries ou des engagements politiques en faveur de la consommation durable…
Les réflexions renouvelées depuis une génération sur la restauration des objets techniques dans les musées accompagnent les interrogations sur « la vie des objets » en posant la question de la limite entre l’intervention réparatrice et la préservation de traces d’usages, limite qui marque la distinction entre objet fonctionnel (réparation) et objet d’art (restauration) /…
…\ Ce colloque propose d’interroger l’évolution des pratiques et des cultures de réparation dans la longue durée, dans la perspective globale et comparative. Une approche par aires géographiques doit permettre de repérer des circulations de savoir-faire de réparation d’une région à une autre. Il s’agit d’examiner les lieux de réparation (des manufactures, des usines, des docks et des cales, des ateliers, des clubs, des cafés, des garages, chez soi, etc.), les figures du réparateur (de l’amateur jusqu’au professionnel), les manières dont on envisage la fonctionnalité des objets lors des réparations (réparation comme restauration ou réparation comme transformation), et les savoirs pratiques mobilisés. L’objet est au cœur de notre démarche – sa matérialité, ses circulations, sa biographie, permettent de saisir les contextes culturels dans lesquels inscrire la réparation. »

Retrouvez l’intégralité de l’appel à communication, une bibliographie indicative et la composition du comité scientifique dans le document suivant :

 Les réparations, de la préhistoire à nos jours : cultures techniques et savoir-faire